Bonne humeur, bonheurs partagés, découvertes, dépaysement agréable

Photo cecile henneaux

Cécile Henneaux, animatrice musique

Mère de trois enfants, je vis actuellement seule et je suis enseignante à mi-temps. Je joue de l’accordéon et de la clarinette depuis un certain temps.

Représentation de la fonction animatrice musique :

Ça permet de créer un lien entre les participants par un autre vecteur que la parole. La musique a quelque chose de magique, elle installe directement dans une ambiance, une émotion collective, un accord, un enchantement commun …

Une journée type :

Je commence la journée avec le petit déjeuner pendant lequel je papote, je rencontre les autres participants et ensuite, je passe quelque temps à m’entraîner seule.

Vers 10h30, j’anime des ateliers musicaux pour ceux qui le désirent et ce, jusqu’à midi environ.
Ensuite, nous prenons le repas tous ensemble et je fais une sieste.

Le reste de la journée se déroule selon les activités proposées par les participants mais il m’arrive aussi de jouer de la musique pour m’entraîner ou juste par plaisir.
Et chaque soir, je joue de la musique lors du bal quotidien.

Comment te prépares-tu avant un Vilaret ?

Je rencontre les autres animateurs et nous mettons au point les divers aspects pratiques dans un consensus.
Je rencontre aussi l’animateur danse avec qui je serai en binôme pour passer en revue le répertoire. A la fois pour le bal et pour l’atelier du matin (une ou deux mélodies apprises en atelier musique correspondent à une ou deux danses apprises en atelier danse).
Enfin, j’arrive plus tôt au Vilaret pour diverses mises au point avec les autres bénévoles de la même semaine.

Vilaret danse musique benevolat